Les aventures de Mioko

La princesse arc-en-ciel et Nolas : Le prince des nuages

Mioko lisait tranquillement un livre sur son nuage quand elle entendit un grand cri de joie.

 Elle se tourna et vit Shin’yuu son ami lynx en train de voler !

Après des mois de tentatives ses ailes étaient assez grandes et fortes pourLa princesse arc-en-ciel et Nolas : Le prince des nuages Photo-123-300x222 lui permettre de traverser le ciel en volant.

 

 

 

 

 

Mioko décida immédiatement de fêter ça : « Nous allons faire le tour du monde ! Pour commencer nous irons survoler les champs de tulipes en Hollande, tu verras c’est magnifique, il y en a de toutes les couleurs, des rouges, des jaunes, des blanches… ».Mais Shin’yuu ne s’arrêtait plus de voler, il plongeait et replongeait à travers le nuage criant des « Youpi ! Hourra ! Fais les valises…. Nous partons ! Youhou ! ».

En arrivant près de la Hollande ils ne virent que de la grisaille, un énorme nuage noir recouvrait le ciel et les tulipes n’avaient pas poussé.

Mioko décida de descendre pour interroger les habitants. C’était étrange… Ils lui racontèrent que depuis des mois le soleil n’arrivait plus à transpercer le ciel et que les fleurs ne poussaient pas. Ils ne savaient plus quoi faire. Ce nuage noir donnait un air lugubre à tous les champs du pays.

Mioko regarda ces parterres de fleurs minuscules et dit : « Je suis la princesse arc-en-ciel et je ne peux supporter de voir un monde sans couleur, je vais vous aider à chasser ce nuage. » Les habitants l’acclamèrent et retrouvèrent espoir. Après avoir fait plusieurs fois le tour de cet énorme nuage épais sur le dos de Shin’yuu la princesse décida d’aller demander de l’aide à ses parents. Elle ne comprenait pas pourquoi ce cumulus était statique. En partant pour le royaume du soleil elle vit que la hollande n’était pas le seul pays à être recouvert d’un épais nuage. Il y avait aussila France, l’Italie, la Russie, le Laos, le Cambodge, le Vietnam et enfin le plus gros allait du Japon à la Chine. Les yeux écarquillés, Mioko contemplait la planète terre sans comprendre l’origine de ces grosses masses qui empêchaient le soleil d’illuminer les milliers de couleurs que produisaient la nature.

Soléus et Versilla accueillirent leur fille Mioko et Shin’yuu avec amour, ils étaient comblés à chaque visite des deux compères.  Soléus se pencha pour regarderla Terre et fut stupéfait, Versilla se pencha à son tour et dit : « Pour résoudre cette énigme tu dois t’adresser au prince des nuages, il se prénomme Nolas. Pour le trouver rends toi sur le plus gros des nuages. » Soléus était inquiet, il ne connaissait pas le prince des nuages et savait juste qu’il était un grand maître des arts de la guerre. « Il a grandi dans un temple de moine Shaolin, il respecte la nature et les hommes, ce prince t’aidera. Shin’yuu je te confie Mioko, elle est mon unique trésor. » Soléus serra sa fille dans ses bras, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour elle. Versilla l’embrassa à son tour et lui rappela que les habitants comptaient sur elle. Mioko monta sur le dos de shin’yuu « fonçons sur le nuage de Nolas »lui dit-elle.

En s’approchant elle s’aperçut que ce nuage n’était pas comme les autres. Il était gigantesque et laissait échapper des flammes et des cris. Comme la situation était beaucoup plus risquée que prévu Shin’yuu décida de survoler les lieux dans la pus grande prudence afin de trouver un endroit sûr pour atterrir. Mais cela allait être très difficile car de monstrueux dragons verts avaient envahi le ciel et au milieu de ce combat le prince Nolas et un magnifique dragon bleu comme l’océan se défendaient sans relâche.

Tout à coup tous les dragons s’en allèrent, Mioko en profita pour parler à Nolas : « Bonjour, je suis Mioko, que se passe-t-il sur ton nuage. » Nolas la prit par la main et lui dit : « Ne reste pas là, il faut se mettre à l’abri, ils vont revenir d’un moment à l’autre. » Une fois en sécurité il lui expliqua que son fidèle ami Hakka le dragon bleu avait fait preuve d’insolence envers le roi Dragonus et que depuis son armée de feu les attaquait.

 

A suivre…Photo-125-221x300

25 septembre, 2012 à 0 h 19 min | Commentaires (6) | Permalien


La princesse arc-en ciel et Nolas face à la reine des Pôles.

 

En ce beau mois d’octobre Shin’yuu et Mioko décident de partir au Canada pour découvrir le paysage pendant l’été indien.

-« L’été indien… comment est-ce ? Il y a des plumes sur les arbres, les troncs portent des jupes à franges ? » » Demande Shin’yuu.

-« Mais non… » Lui répond la princesse arc-en-ciel d’un air coquin : – « L’été indien c’est une période de l’année ou les arbres ont à la fois des feuilles vertes comme en été et des feuilles jaunes, orange et rouges comme en automne, il fait un temps magnifique, le soleil brille et permet de profiter pleinement des couleurs de la nature. »

Des images plein la tête, les deux amis décollent vers ce paysage féerique. Mais en arrivant près des côtes canadiennes tout est blanc, de la neige et de la glace recouvrent le continent. Les habitants sont cloitrés chez eux et les animaux hibernent déjà.

-« Mais que se passe-t-il ici ? On se croirait en décembre. » Demande le lynx tristement. -« Nous allons le savoir très vite. » Lui répond son amie.

A travers ce paysage unicolore, Mioko aperçoit une magnifique patineuse. La joie de pouvoir questionner quelqu’un pousse les deux compères à courir sans se méfier, et quelques instants plus tard ils sont entourés par des gardes qui les conduisent auprès de la merveilleuse patineuse. –« Majesté nous avons trouvé deux promeneurs. » Elle s’adresse aux deux prisonniers : -« Je suis la reine des Pôles sud et nord. Et vous, qui êtes vous ? »

« Je suis la princesse arc-en-ciel et voici mon ami Shin’yuu. Nous étions venus profiter de l’été indien mais il s’est passé quelque chose d’étrange ici. » La reine la regarda sévèrement, elle pointa le doigt vers des statues de glaces et s’écria : « Veux-tu que je vous transforme en statue de glace. Il ne s’est rien passé d’étrange ici, j’ai métamorphosé ce pays en ce qu’il y a de plus beau : La neige. Les pôles sont devenus trop petits … J’ai besoin de plus d’espace, je m’ennuie… Et je compte conquérir le monde ! » 

 A ces mots Mioko compris l’ampleur de ce nouveau problème, mais comment faire pour la raisonner. D’un geste elle pouvait anéantir des espèces d’animaux et de plantes, car beaucoup d’entre eux ne peuvent pas survivre dans des températures polaires. Il n’y aurait plus de rosiers, plus de cerisiers, plus de papillons… Mioko tenta de raisonner la reine : -« Chère reine vous ne pouvez faire une telle chose, la variété de notre planète est riche, il faut la préserver. »  Envahie de colère la reine hurla :-« Tais-toi petite, si tu ne disparais pas de ma vue je te transforme en statue de glace. »

Sans attendre Mioko grimpe sur le dos de Shin’yuu qui s’envole en direction du nuage de Nolas. Cette épreuve nécessite une aide.

Nolas est perché sur des poteaux il réalise des Katas shotokans avec une grande précision. C’est Hakka, son dragon bleu qui accueille la princesse et son lynx. Nolas termine son entrainement pour écouter Mioko et lui dit :-« Ton histoire est bouleversante, cette reine doit-être si triste pour réagir de la sorte, mais j’ai une idée… Connaissez-vousla Sibérie ? Tous les 21 décembre son peuple fête l’arrivée de l’hiver. Ils rêvent de rencontrer la reine des pôles. » Mioko l’interrompit :-« Il ne nous reste plus qu’à tout organiser. »

A suivre…

(Illustrations à venir…)

 

24 septembre, 2012 à 23 h 39 min | Commentaires (4) | Permalien


La naissance de la princesse arc-en-ciel

Au centre du soleil se trouve le royaume de Soléus. Il règne et veille sur l’univers. Toutes les planètes sont sous sa protection, il aime se promener sur chacune d’elle et rendre visite à tous leurs nombreux habitants.

 La naissance de la princesse arc-en-ciel Photo-104-224x300

Mais ce dernier mois d’été n’est pas comme les autres, le roi doit avoir trouvé une épouse avant la prochaine pleine lune, sinon il restera seul et ne pourra plus jamais quitter le soleil.

Son plus proche conseiller ne cesse de lui répéter : « mon roi, il faut choisir, nous n’aurons jamais le temps d’organiser les noces. » A chaque fois Soléus lui répond : « Mon bon et fidèle ami, malgré leur incroyable beauté, aucune de toutes les princesses n’a illuminé mon cœur, je cherche celle qui sera la plus rayonnante. »

Le roi avait rencontré les princesses de chaque planète. Celle de la planète Mars avait une intelligence vive, elle était décidée audacieuse et téméraire. Sur Neptune une chanson mélodieuse l’avait porté jusqu’à une sirène scintillante, mais même sa voix envoûtante n’avait su retenir l’attention de Soléus. Vénus était la planète de la beauté, on n’y rencontrait que des êtres dotés de talents artistiques et d’une grande douceur, la princesse Vénus était la plus belle de l’univers, pourtant le roi ne la choisit pas.

              Photo-105-150x150                              Photo-107-150x150                       Photo-108-150x150

 

Il cherchait son âme sœur, celle avec qui il fonderait une famille heureuse et harmonieuse.

Le roi était perdu dans ses pensées quand tout à coup son conseiller frappa, entra et lui dit : « Sire, on parle d’une reine à la beauté mystérieuse, elle vit sur la planète terre. Elle commande l’eau. »

Le roi était las et désespéré de ne trouver l’élu de son cœur, pourtant il se tourna vers son conseiller et dit : « Indique moi le chemin et j’irai rencontrer cette reine. » Son conseiller lui expliqua que personne ne savait où la trouver, elle pouvait être partout sur terre. Pour se rendre sur terre, Soléus monta sur un des rayons du soleil, il arriva à une vitesse folle, mais le plus dur restait à faire, il lui fallait trouver une reine dont il ne savait rien. Il parcourut des milliers de kilomètres, alla de lac en lac, longea les rivières de tous les continents, mais il n’aperçut personne. Il n’était pas de ceux qui se découragent, alors il réfléchit et se dit que si c’était la femme de sa vie il ne la trouverait pas au milieu d’une tempête, ni près d’un torrent déchaîné, ni près d’une immense et bruyante cascade. Alors il chercha la plus douce et harmonieuse des cascades, celle ou l’eau est comme une pluie si fine qu’elle tombe sur le sol comme une caresse. Là, il aperçut la plus gracieuse des reines, ses cheveux étaient d’un bleu profond, son regard brillait et son sourire irradiait de bonheur : « Bonjour, je m’appelle Versilla, je suis honorée de vous rencontrer Soléus. »

Le roi en eut le souffle coupé, elle était tout ce qu’il cherchait. Il s’agenouilla à son tour et lui demanda : « Versilla voulez-vous devenir la reine de l’univers ? »

Elle prit sa main et tous deux montèrent sur un rayon de soleil.  Photo-110-150x150                           

Photo-111-300x226

                       Photo-115-227x300 A suivre…

24 septembre, 2012 à 22 h 01 min | Commentaires (10) | Permalien


La princesse arc-en-ciel et la petite fille en rouge

 

La princesse arc-en-ciel et la petite fille en rouge Photo-094-300x224

 

 

La princesse arc-en-ciel vivait sur un énorme nuage moelleux. Du haut de son nuage elle pouvait voir le monde. Elle adorait descendre sur la terre pour admirer les couleurs de la nature ; toutes les fleurs, tous les animaux, tous les reflets de l’eau étaient une source d’inspiration pour qu’elle créée de nouvelles couleurs. Dès qu’elle apercevait un nuage de pluie elle envoyait un baiser vers le sol et tout à coup un arc-en-ciel majestueux apparaissait. Elle savait que grâce aux arcs-en-ciel qu’elle faisait naître le visage des enfants s’illuminait d’un large sourire.

Un jour où elle flânait sur son nuage elle aperçut une petite fille qui pleurait. La princesse arc-en-ciel ne supportait pas la tristesse. Elle sauta de son nuage pour la consoler. «Pourquoi pleures-tu ? ».« Je n’ai que des robes rouges. Il y a mille couleurs dans le monde et dans mon pays tous les vêtements sont rouges, et moi, je rêve d’avoir une robe rose. » Dit la petite fille. La princesse arc-en-ciel regarda autour d’elle et vit que les champs étaient recouverts de fleurs rouges : Il y avait des coquelicots par milliers.

Photo-098-150x150                                       Photo-100-150x150                           Photo-099-150x150                               Photo-101-150x150

 

Elle comprit que les habitants de ce pays n’avaient que ces coquelicots pour fabriquer le pigment qui colorait leurs vêtements.La princesse tendit trois sachets à la petite fille.  Dans le premier il y avait des graines jaunes, dans le second il y avait des graines bleues. Elle expliqua à la petite fille que de ces graines naîtraient des fleurs jaunes et bleues. « En mélangeant tes fleurs rouges, jaunes et bleues tu pourras fabriquer de nombreuses couleurs. » Dit la princesse. Ensuite elle lui tendit un dernier sachet et lui dit : « Ces graines sont nées de mon nuage, elles te donneront des fleurs blanches. Grâce à elles et tes fleurs rouges tu pourras fabriquer du rose. » La petite fille sauta au cou de la princesse, l’embrassa et partit en courant planter les graines.Tous les jours elle arrosait soigneusement ses plantations, elle passait des heures à guetter l’arrivée de ses nouvelles fleurs.

A suivre…Photo-103-182x300

24 septembre, 2012 à 21 h 06 min | Commentaires (11) | Permalien


123